La newsletter Biocoop

Restez informé de nos promotions, actualités et événements en magasin

inscrivez-vous
Votre magasin est actuellement ouvert 09 63 53 65 52
logo Biocoop
Biocoop Molinel

Biocoop Molinel

Lille
Votre magasin est actuellement ouvert.
86 rue du Molinel - - 59000 Lille
Se rendre vers ce magasin : Waze Google Maps Plan
Toute l’équipe du magasin Biocoop Molinel vous accueille dans un espace de plus de 300m². 

Vous y trouverez :
- Plus de 250 références en vrac (épicerie, thés, tisanes, cafés, épices, huiles, vinaigres, lessives…)
- Des produits locaux et de saison en direct des producteurs.
- Un espace pour vous restaurer (à venir prochainement)
- Et un espace entièrement dédié aux ateliers cuisine, conférences et rencontres.

Nous avons imaginé notre magasin comme un espace de vie et d’échange où l’accent est mis sur le partage et la convivialité dans le respect de l’Homme et de l’environnement. 

En ouvrant le magasin, nous nous sommes fixés deux objectifs principaux : 
- Participer au développement de l’agriculture biologique en Nord-Pas de Calais en nous approvisionnant en local autant que possible. 
- Diminuer la quantité de déchets générés par notre activité en vous proposant de plus en plus de références en vrac ainsi qu’un système de pesée adaptée pour simplifier vos achats.

Clémence et Guillaume
  • C'est de saison : l'artichaut

    Le 06/09/2021

    On l’aime, un peu, beaucoup, à la folie. L’artichaut s’effeuille depuis toujours dans la cuisine méditerranéenne.
    Les Anciens l’utilisaient comme plante apéritive, digestive et dépurative. Aujourd’hui, on le goûte à toutes les sauces. Parce qu’il n’y a pas que la vinaigrette, surtout en bio ! Sa culture demande technicité et main-d’œuvre, plus encore en bio, d’où son coût. Autrefois produit de luxe, asparagus officinalis est un délice printanier de courte saisonnalité aujourd’hui plus abordable.
    Lire la suite
  • Reportage : L'écosystème fait la force

    Le 06/09/2021

    Et si l’agriculture s’inspirait plus de la nature ? Pour sécuriser notre alimentation de manière durable, s’adapter au changement climatique et contribuer, au final, à son atténuation. Pas moins ! Seule condition : s’appuyer sur les écosystèmes au lieu de les dégrader. Un exercice subtil et sensible… à reproduire pour ouvrir le champ des possibles. En agriculture, mais pas que.
    Lire la suite

Producteurs Locaux

Les Vergers d'Ohain

59132

Ohain

Après un parcours professionnel et familial en Belgique, Danielle DUJARDIN décide de revenir au pays pour changer de vie et se lancer dans l’agriculture.

A 45 ans, épaulée par son mari Raymond, elle s’est installée en 1991 à Ohain sur une ancienne ferme laitière à l’abandon. Accompagnés de leur fils, Didier, ils vont réaliser plusieurs campagnes de plantations de pommiers et de poiriers sur une surface de 17 ha au milieu du bocage tout en préservant les haies traditionnelles. Partisans convaincus de l’agriculture biologique et membres de Nature&Progrès, ils se sont lancés immédiatement dans l’aventure d’une exploitation BIO.

Tels des pionniers, ils ont choisi suivant les conseils de la station de phytopathologie de Gembloux (Belgique) des variétés anciennes et régionales : la Président Roulin, la Grenadier, la  Reinette de Blenheim, la Radoux, la Jacques Lebel, la Reinette Descardre, la Cabarette, la  Reinette de Chênée  mais aussi une demi- douzaine de variétés de Poires ainsi que quelques pruniers et cerisiers. Parfois déçus de ces variétés peu adaptées à la région, ils ont poursuivi la constitution du verger en y ajoutant des variétés régionales mise en avant par le Centre régional de ressources génétiques du Nord Pas de Calais comme la Reinette de France, la Reinette des Capucins, la reinette des Flandres ou la Colapuis.
Danielle et Raymond se sont engagés aussi dans la réimplantation des pommes à cidre de Thiérache comme la Normandie Blanc, les Sains-Richaumont, la marbrée de Luzoir, la Dello, la Doux Courrier ou la Marseigna afin de poursuivre une tradition cidricole.

En quelques années, la petite exploitation est devenue un îlot de diversité et a commencé à produire des fruits de table et un excellent cidre fermier ainsi que du jus de pomme et de poire, du vinaigre de cidre et des confitures. Danielle a su développer l’activité en multipliant les foires et les contacts, un circuit de vente directe jusque Lille, Paris et  Bruxelles.

Au cœur du bocage de l’Avesnois, l’exploitation comprend sur une vingtaine d’hectares, plusieurs parcelles de verger, 2.5 hectares de maraîchage et un atelier de transformation à la ferme.

Le 1er septembre 2011 est née la S.A.R.L « le verger bio d’Ohain », fruit muri des efforts des acteurs locaux de l’économie solidaire et récompense des citoyens impliqués dans le développement de leur territoire.

Les producteurs :

Didier Dujardin a participé avec ses parents à la création du verger. Passionné par les arbres fruitiers, il vit et travaille dans le verger depuis plus de 20 ans. Calme et serein face a la Nature, il connait les gestes et les tâches de l'arboriculteur pour apprécier ce qu'il nous offre à chaque saison. Il s'était installé en 2003 comme maraîcher-arboriculteur, il a donc une solide expérience du métier.

Anne Lamblin a d'abord eu une carrière d'enseignante avant de devenir paysanne. Travailler la terre et vivre au rythme des saisons lui semble être un choix de vie en accord avec elle-même. Les relations créées avec les consommateurs des produits du verger lui apporte de chaleureux moments.

La labellisation « AB » et la mention NATURE et PROGRÈS  ont toujours été les caractéristiques de la ferme depuis 1991. La volonté de respecter la santé des Hommes et de la Nature passe d’abord par une gestion environnementale du patrimoine du site : les haies, les arbres têtards, les fossés, les mares et les friches humides sont préservés sur l’ensemble de la ferme. Des mesures agri-environnementales en partenariat avec le parc naturel de l’Avesnois sont une reconnaissance de ces actions d’entretien du patrimoine. Plusieurs apiculteurs y placent leurs colonies d’abeilles. Dès que la température est supérieure à 12°C, les abeilles sont au travail pour récolter du pollen et polliniser les fleurs des fruitiers. Leur doux bourdonnement au milieu de l’éclatement des fleurs est un gage de récolte pour le verger !

L’absence de produits chimiques et le respect strict du cahier des charges des organismes certificateurs (Ecocert et Nature et Progrès) pour l’utilisation des engrais et des traitements garantissent la valeur de leur engagement.

Découvrir

La Fruitière Bio du Boulonnais

62850

Herbinghen

Sur l'exploitation de la fruitière Bio du Boulonnais

Nous sommes 2 éleveurs:

  • Valentin et Emilie Debonne qui ont 60 brebis, 70 chèvres et de 20 vaches laitières, à Herbinghen près de Licques.
  • Laurent et Sylvie  Dumont qui ont un troupeau de 60 vaches laitières de race Simmental à Bellebrune prés de Boulogne-dur-Mer.

L'essentiel de notre production est destinée à la fabrication de fromage: des tommes, des pâtes fleuries & lavées.
Nous mélangeons aussi les 3 laits pour en faire des fromages mi-vache mi-chèvre. et chèvre vache-brebis
Nos fermes sont principalement basées sur l'autonomie fourragère, nous essayons de produire tous nos fourrages.

Présentation de Valentin Debonne :

Il s’est lancé dans l’élevage et la production de produits dérivés du lait de chèvre. Ce trentenaire demeurant à Herbinghen est titulaire d’un BEP et d’un Bac pro spécialisation transformation de produits laitiers. Avec le lait du troupeau familial,Valentin confectionne d'onctueux fromages fermiers au lait de chèvre de brebis et de vache.

Il fit son apprentissage dans le Jura durant plusieurs mois afin de se perfectionner dans les fromages quels qu’ils soient. De retour dans le Pas-de-Calais, il développe un cheptel de chèvres de quatre-vingt-dix têtes et se lance dans l’élevage.

Puis c’est la fabrication de fromage que l’on trouve aujourd’hui dans sa fromagerie. Une production qui grossit chaque mois en respectant une qualité et un secret de fabrication.

Pourquoi les chèvres ?

Un animal très intelligent et sensible, elle est dotée d’une mémoire impressionnante. elles savent d’elles-mêmes l’heure de la traite et la place qu’elles doivent occuper. Cela se passe très facilement et puis c’est très gentil.

Combien de fromages ?

J’ai principalement deux types de produits, le lactique et la pâte mais on en décline une dizaine de variétés. Je produis également de la tomme de chèvre qui, elle, demande quelques six semaines minimum d’affinage. Chaque fromage est unique.

Comment sait-on que le fromage sera bon ?

Il y a l’aspect de la pâte, la couleur et la façon dont il se comporte à la louche. Cela va de pair aussi avec l’alimentation naturelle à base de foin de mes prairies.

Et demain ?

Je continuerai dans cette voie, la création permet aujourd’hui de mélanger les saveurs et de progresser dans la qualité du produit et cela toujours à taille humaine . Je ferai tout pour valoriser ma production mais aussi l’artisanat et la défense du goût.

Découvrir

Des engagements concrets pour vous garantir le meilleur de nos valeurs
pasteque
Refus des OGM

pour protéger l'environnement et nos assiettes

agriculteur
Solidarité

avec les producteurs agricoles bio

camion
Produits locaux

pour diminuer l'empreinte écologique

pomme
Des prix justes

pour une bio accessible et exigeante

Cultures bio, le magazine de Biocoop

Culture(s)bio, c'est le magazine édité par Biocoop

Comme Consom'action créé à la fin des années 90 et dont il a pris le relais à partir du n°77(septembre-octobre 2014), il est gratuitement disponible dans les magasins Biocoop, dans la limite des stocks disponibles.
Rendez-vous tous les deux mois ! Entièrement repensé, répondant aux codes graphiques actuels, CULTURE(S)BIO s'articule autour de 3 grands chapitres :

  • AGITATEURS,
  • RESPONSABLES,
  • ENGAGES,

déclinés en rubriques (Actu-Bio, Ca fait causer, Décryptage, Dossier, Santé, Cuisine, Terroir et territoire, etc. ).

Une mine d’infos pour tous ceux qui aiment la bio et veulent encore mieux la connaître !
Sujets de fond, décryptages, dossiers d’actualité, experts reconnus…,
CULTURE(S)BIO, c’est 100% bio !