La newsletter Biocoop

Restez informé de nos promotions, actualités et événements en magasin

inscrivez-vous
Votre magasin est actuellement fermé , il ouvrira ses portes à 14h00 09 63 53 65 52
logo Biocoop
Biocoop Molinel

C'est de saison : l'artichaut

C'est de saison : l'artichaut

Le 06/09/2021

On l’aime, un peu, beaucoup, à la folie. L’artichaut s’effeuille depuis toujours dans la cuisine méditerranéenne.
Les Anciens l’utilisaient comme plante apéritive, digestive et dépurative. Aujourd’hui, on le goûte à toutes les sauces. Parce qu’il n’y a pas que la vinaigrette, surtout en bio ! Sa culture demande technicité et main-d’œuvre, plus encore en bio, d’où son coût. Autrefois produit de luxe, asparagus officinalis est un délice printanier de courte saisonnalité aujourd’hui plus abordable.

On l’aime, un peu, beaucoup, à la folie. L’artichaut s’effeuille depuis toujours dans la cuisine méditerranéenne. Les Anciens l’utilisaient comme plante apéritive, digestive et dépurative. Aujourd’hui, on le goûte à toutes les sauces. Parce qu’il n’y a pas que la vinaigrette, surtout en bio ! Sa culture demande technicité et main-d’œuvre, plus encore en bio, d’où son coût. Autrefois produit de luxe, asparagus officinalis est un délice printanier de courte saisonnalité aujourd’hui plus abordable.

Vignette Actu C'est de saison : l'artichaut

La plante

Cette potagère de la famille des Astéracées est un chardon domestiqué et cultivé pour sa tête, en réalité son bourgeon floral. Qu’on ne la lui coupe pas et elle se coiffe de fleurs bleu violet. Mais alors, il est trop tard pour manger ses bractées (feuilles) et son cœur si doux.

En cuisine

Choisir l’artichaut ferme, lourd, sans taches brunes, les bractées serrées et cassantes. Vert ou violet, plus tendre, le cuire à la vapeur ou à l’eau citronnée et le consommer rapidement pour éviter l’oxydation. Huile de noix ou fromage blanc ciboulette accompagnent la partie charnue des jeunes feuilles. Le fond, sans le foin, se déguste aussi farci, gratiné, en terrine, tagine…
Le poivrade (ou bouquet), un petit violet dépourvu de foin parce que récolté avant maturité, se consomme entier, cru sous un nuage de tapenade ou poêlé, par exemple.

La Culture

Elle s’étale sur 3 ans. L’année 1, le plant, appelé drageon ou œilleton, est mis en terre au printemps pour une récolte manuelle à l’automne. Puis les tiges sont coupées au ras du sol et les souches débarrassées de leurs rejets attendent en terre que passe l’hiver. L’année 2, elles donnent une récolte au début de l’été. La troisième année, les artichauts sont prêts à être cueillis au printemps. Ensuite ? On recommence le cycle.

Thomas Quéguiner - Maraîcher Biobreizh

THOMAS QUÉGUINER

Maraîcher à Cléder (29), membre du collectif de producteurs Biobreizh
« En bio, la difficulté, c’est la gestion des mauvaises herbes, comme le rumex qui envahit les parcelles, gêne le passage, attire les limaces… Il n’y a pas d’autres solutions que de l’arracher à la main et de le brûler avec ses graines.

Je produis de l’artichaut vert et du petit violet. Coupé en deux, légèrement étêté, on le cuit en ratatouille avec sa tige et d’autres légumes. Ça fond dans la bouche, c’est juste extra ! »

 

 

Les Plus Biocoop

Frais

Sur les étals d’avril à octobre, tous les verts et les 2/3 des violets(dont le poivrade) sont produits en France, en majorité par Biobreizh, Solébio et Uni-Vert, des collectifs de Paysans associés de Biocoop. Le reste vient, de novembre à mars, d’Italie, principal producteur.

En conserve

L’artichaut se consomme aussi mariné, grillé ou à tartiner…

Complément alimentaire

En jus et comprimés.

 

Retrouvez cet article dans le n° 117 de CULTURESBIO, le magazine de Biocoop, distribué gratuitement dans les magasins du réseau, dans la limite des stocks disponibles, ou à télécharger sur le site de Biocoop.

Retour